Barre de recherche

Coup de jeune sur l'escalier


Après

Avant



Ah, ce vieil escalier qui grince quand on l'emprunte... Y'en avait marre !

Profitant de quelques jours en solo, ni une ni deux, j'ai enfilé ma cote de travail et j'ai entamé les grands travaux pour lui redonner un coup de jeune.



Jour 1 : Ponçage

Il faut tout d'abord égrainer le vernis de l'escalier afin que la peinture adhère bien.
J'ai opté pour un ponçage à la ponceuse électrique pour les grandes surfaces,
puis une finition au papier de verre, à la main.

Jour 2 : Sous-couche


Ensuite, une fois bien dépoussiéré, il faut passer une sous-couche blanche, afin d'assurer une bonne tenue de la peinture finale. Le vendeur m'a recommandé une sous-couche spéciale revêtement ferreux.. ?! Bon, j'ai rien dit... Et en fait, je crois que c'est plus efficace qu'une sous-couche classique pour bois.  Donc, OK !

Jour 3 : 1ère couche de peinture

Barrière anti-chat

Si comme moi, vous avez un chat... 
Il vaut mieux éviter qu'il mette ses papattes sur la peinture fraîche.
Voici une astuce de barrière anti-chat : un mur en papier aluminium, très efficace !

en attendant que la première couche sèche, Je suis allée récupérer des échantillons de papiers peints dans toutes les boutiques alentours. 
17 marches = 17 échantillons de 50 cm environ
soit... 4 magasins de papiers peints!


Jour 4 : deuxième et dernière couche de peinture


Jour 5 : pose du papier peint

J'ai collé le papier-peint à la colle universelle tout support spéciale papier peint. 
Tantôt j'ai enduit la contre-marche de colle,
tantôt j'ai encollé le papier peint, selon la notice sur le rouleau.
Comme un rouleau a une largeur de 53 cm et que mes marches sont plus larges (entre 80 et 120 cm) j'ai dû poser 2 lés côte à côte et faire des raccords. 
Alors, attention avant de découper votre échantillon de papier, assurez-vous à ce que les motifs se raccordent !


Et voilà ! un bel escalier tout nouveau tout beau !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Laissez-moi un message ;-)